Partagez | 
 

 Alyss J. Rye ▬ Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alyss J. Rye
Chuunins de Kiri
Chuunins de Kiri
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 05/04/2012

Stats Personnage
Xp:
50/600  (50/600)
Niveau: 3
L'honneur:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Alyss J. Rye ▬ Présentation   Ven 6 Avr 2012 - 13:12

Ce que je suis censée être...




Nom : Rye
Prénoms : Alyss Jack Nina
Surnom : Aly, Jack
Âge : 19 ans
Sexe : Féminin
Orientation sexuelle : Hétéro jusqu'à preuve du contraire.
Taille & Poids : 1 mètre 69 & 55 kilogrammes
Grade : Chuunin
Voie du Ninja : Protéger le village qu'elle "sert", Aussi, battre sa sœur
Affinité : Suiton
Spécialité : Genjutsu et Kenjutsu
Village/Organisations : Kiri




Alyss Jack Nina Rye

Ce que je semble être...


    Première étape, c’est ça ? C’est partie ! Commençons par ma taille. Oui ma taille… Je mesure un petit mètre soixante-neuf pour un poids de cinquante-cinq kilogrammes. J’ai des cheveux courts et qui sont de couleur châtain clair. Je porte des yeux de couleur marron clair a la couleur changeante comme le rouge foncé/brun ou encore même vert/bleu, bizarre non ? Je ne les tiens d’aucuns de mes parents. Parfois, je cache mon œil gauche sous un bandeau foncé, plus précisément de couleur noir, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs. Encore plus bizarre c’est ça ? Il se trouve que, pour quelques personne j'ai une grosse poitrine, moi je n'y fait pas attention.

    A part cette petite "rumeur" je suis tout a fait normal. Le plus souvent je m’habille de vêtements qui font penser à uniforme scolaire style marin. Je porte une jupe plissée noire, une chemise à col marin blanc et une veste noire a manches longues fermée par dessus le tout. Au dessus de la veste et de la chemise je porte une blouse à bretelles fines. Au niveau de mes oreilles, un objet, un casque audio de couleur noir et rouge se tiens sur la tête, parfois avec un peu de musique dedans. Ensuite sur ma veste a manches longues noire, j’ai un brassard, vous savez comme certains comité ont ? Ben c’est pareil sauf que sur le mien il n'y a rien a part une croix noir.

    Sinon, il y a une variante a mon "uniforme marin". L'uniforme est blanc, ce que je déteste, pourtant je le met quand même, bien que je ne met pas le ruban, que je laisse un peu ma chemise ouverte, je met aussi une chaîne en argent sur un coté de ma jupe, sinon je porte l'uniforme normalement. Quand je ne porte pas mon uniforme, je met habituellement des vêtements de couleurs noir, rouge, principalement des robes ou des jupe, mais il est rare de me voir avec un jean.

Ce que je pense réellement...


    A là là... Suis-je vraiment obligé de raconter mes défauts et mes qualités et tout le bla bla ? Ok je me lance. Tout d'abord, je peux paraitre comme une fille timide, ce que je suis. Je suis aussi blessante, quand je m'énerve, comme toutes personnes humaines. Il m'arrive d'être parfois, beaucoup même, maladroite, bien en gestes qu'en paroles. Au premier regard je me montre froide, je le fais exprès bien sûr.

    Je n'aime pas les foules, ça me stresse en quelques sortes, je préfère être seule, ce n'est que là que je peux être tranquille à réfléchir. Je suis aussi rabaissant, enfin, la seule personne que je rabaisse à ma connaissance ce n'est que moi-même. Même si je me rabaisse, je n'apprécie pas qu'on me rabaisse, surtout au niveau de ma taille, j'ai beau être petite pour mon âge, je ne veux pas qu'on se moque de moi. Je m'énerve assez vite, donc si vous me voyez dans mon coin à faire quelques réflexions inhabituelle c'est que je suis énervé, et bizarrement je le montre assez bien.

    Il m'arrive parfois d'agir bizarrement, comme ci je ne contrôlais plus mon corps, même si je suis toujours maître de moi-même, disons que ce sont mes anciennes habitudes de garçon manqué qui se manifeste.

Ce que j'ai vécu...


    Il y a 19 ans de cela, entre deux « villages », un homme rencontra une femme d’une façon des plus naturelles. L’une était à genoux par terre l’autre à tendre la main à cette dernière.

    La jeune femme était semblable aux autres femmes de son âge. Elle portait des yeux vairons, alternant le jaune/orange voir marron avec le gris argent. La couleur de ses cheveux était semblable a celle de ses yeux, elle avait des cheveux long, gris avec quelques mèches marrons, tout ceci était naturel, allez savoir d’où ça viens. Cette apparence reflétait bien son mental. Kasumi, c’était le nom de cette femme. Elle était froide, tout pour être une personne asociale, qui aime la solitude, mais cette solitude ressemblait plus a de la timidité. Pourtant elle était très gentille et chaleureuse quand elle le voulait. Deux cotés totalement opposé qui jouait en harmonie pendant la toute la vie de cette dernière.

    Le jeune homme, lui, il était tout banal, il se nommait Fubuki, il était très gentil, il aimait aider les gens en difficulté. Il avait toujours un sourire sur les lèvres, un sourire qui se mélangeait de politesse et de gentillesse. Il abordait des cheveux noir avec des reflets bleu et des yeux bleu nuit.

    Je ne dis pas que ces deux personnes étaient parfaites, bien au contraire, l’une comme l’autre adorait se battre, l’une se battant avec des gestes indirects, presque toujours a main nues. Alors que l’autre se battait avec des gestes directs, augmenté de force et de sadisme, c’était le style de combat de ses deux inconnus.
    Bref, je reprends avec toutes les infos que j’ai dites avant. Fubuki aidant Kasumi à se lever, pendant que la pluie battais a son plein pendant une nuit d’insomnie. Voila la façon naturelles dont ces deux personnes avait fait connaissance. L’un parlant de son ennuie au sein de son village, l’autre racontant son envie de famille, son envie de chaleur. Le lien qui les liait c’était fait tout seul, pendant une journée, ou même une heure de temps libre, Kasumi ou a l’inverse Fubuki alla sur ce lieu afin de se voir, se croisant quelques rares fois, le plus souvent était pendant la nuit…

    Hm ! Désolée, je passe une grande partie de l’histoire, qui commençait à se montrer répétitif. Kasumi était âgée de 25 ans et Fubuki de 27 ans. Ils se connaissaient depuis un peu plus de 2 ans. Et ils avaient de puis longtemps découvert qu’ils s’aimaient, et Kasumi n’eu pas à attendre trop longtemps pour que Fubuki lui demande si ses propres sentiments était réciproque. Bref, je vous passe les détails. Cependant, il y a une chose que je dois dire, entre ses deux ans, au bout d’un an et demi deux personnes vienne se rajouter a l’histoire, deux petite filles, aussi symétrique l’une que l’autre. Avec quelques différences, évidement. L’une des deux petites filles était souriante, les yeux rendant leurs couleurs bronze encore plus brillante que d’habitude. Les cheveux tombant en de petites bouclettes brune aux pointes rouges. Ce qui la rendait encore plus mignonne qu’a l’origine. Il se trouvait qu’elle se nommait Anju Takara Rina si l’ont disait ses trois prénom. L’autre petite fille était plus effacé mais néanmoins la plus forte d’esprit. Elle portait presque la même couleur de cheveux que son reflet. Ayant les cheveux court, bruns avec quelques mèches rouge et noir par ci par là. Les yeux bronze qui pouvaient virer a l’émeraude, dans lequel on pouvait encore y voir la pureté d’une jeune enfant. Cette enfant était Alyss, ou de son nom complet Alyss Jack Nina. Mis a part ceci et leurs gouts était opposé, pendant que la première portait du blanc, du rose pale et du bleu foncé, l’autre aimait porter du noir, du rouge et du gris argent. Lorsqu’une aimait plus cacher son coté féminin tout en mettant des robes, l’autre aimait montrer qu’elle était une fille en mettant des jupes et en gardant un style masculin qui s’associait parfaitement entre les deux. Elles se ressemblaient comme deux goutes d’eau, comme toutes jumelles non ?

    Leurs vies commençaient banalement. Kasumi n’avais pas de famille, ce qui n’était pas le cas pour Fubuki. Il était dans une grande famille, qui était composé uniquement d’hommes. Kasumi, Anju et Alyss n’eu aucuns mal a être accepter par les membres de cette famille, surtout les deux petites filles, qui avait le don d’envouter les gens rien qu’avec leurs regards, enfin c’était a peu près ce qui s’était passé…

    - Je vous présente Kasumi et nos deux filles Anju et Alyss…
    - Désolée de déranger. S’excusa Kasumi
    - Il n’y a aucunes filles ici ? Chuchota l’ainée des deux filles, Anju.

    Alyss n’était pas du genre à parler dès son plus jeune âge, elle se contenta d’observer les 6 hommes, surtout un en particulier. Cet homme se disait être le meilleur ami de son père. Il portait d’étranges cheveux rouge-rose avec des yeux gris argent. On pouvait y voir qu’il avait une grande partie du bras droit qui était tatoué. Bizarrement quand elle l’observait, elle voyait que ce dernier l’observait également, d’habitude tout le monde ne regardait Anju car elle était toujours là pour sourire, rire, pire qu’une petite pile électrique qui a encore toute son énergie. Dès qu’Alyss compris qu’il la regardait, elle se mit à observer la personne d’a côté, pour la première fois elle avait fuit un regard…

    Les petites, qui n’était qu’âgées que de 12 ans, était traitée comme des princesses, enfin que Anju, Alyss s’enfuyait dès qu’une personne l’appela. C’était très mouvementé chez la famille Rye. Presque tous les matins on pouvait voir Alyss passer en courant devant les chambre pour tenter d’échapper a un de ses oncles qui adorait traiter les filles comme des princesses et des reines, au grand désespoir de la plus petite des sœurs. Pendant qu’Anju s’intéressait aux bouquins pour suivre sa mère, Alyss s’entraina afin d’égaler son père au niveau de la force. Son père devant travailler en dehors de chez lui, il confia alors cette tache a son meilleur ami. C’est quand Alyss le découvrit qu’elle se montra sous un air froid pour la première fois, elle n’avait pas accepté le fait qu’elle a détournée les yeux.

    - Hé, ne me regarde pas comme ça. Je n’en ai pas eu l’occasion mais je m’appelle Hayao, enchanté.
    - On commence l’entrainement quand ? avais répondu Alyss tout en regardant la minuscule pièce qui se trouvait être la salle d’entrainement
    - Maintenant si tu veux. pouffa Hayao

    Il se trouva qu’Alyss avait un style de combat propre à elle. A main nue, elle prit pour habitude de mettre Hayao par terre et juste avant qu’il ne tombe, elle le frappa avec ses poings. Bien que ce soit qu’un petit entrainement, ce n’est pas lui mais elle qui se retrouva par terre, avec Hayao juste au dessus d’elle et une phrase qui pouvait se montrer a double sens un peu plus tard : « Je déteste perdre mais j’aime qu’on me résiste… » . Ce qu’Alyss répondit par un coup de pied dans le ventre. Voila la routine d’Alyss à 12 ans a peine…

    Nous arrivons donc jusqu’aux 17 ans des jumelles, comment ça déjà ? Bref. Entre les deux jeunes filles, une espèce de rivalité naissait dans le cœur d’Anju. Pourquoi ? Parce qu’il se trouve qu’Anju voulait être à la place d’Alyss pendant tout les entrainements qu’elle avait fait jusqu’ici. Je n’en dirais pas plus. Alyss, elle de son coté, elle continua à combattre mais elle commença aussi à s’intéresser a la musique ainsi que le chant. A ce qu’il parait elle avait une jolie voix, donc elle en profita un peu. Sa relation ave Hayao avait changé, bon, ce n’était pas tellement la relation qui avait changé, c’était juste Alyss. A chaque fois qu’elle le voyait en dehors de la salle d’entrainement, elle continua son chemin tout en marchant un peu plus vite, quand elle était bloquée, elle pensa a chaque fois : « Non ne viens pas me parler, va voir quelqu’un qui peux te faire sourire et qui pourra te le rendre. ». Mais a chaque fois les pensées de la jeune demoiselle fit l’inverse, il alla toujours la voir pour prendre des nouvelles, bien qu’il l’ai vu quelques instant plus tôt. Jusque là, tout va bien. Hayao était âgé de plus de 15 ans comparé à Alyss et Anju, ce qui ne l’empêcha pas de faire ce qu’il a fait. Vous allez comprendre.

    Alyss descendait les escaliers qui se trouvait juste a l’entré de la grande maison ou elle avait grandis, livres dans les bras, avec un petit air triste est fatiguée, en effet, elle venait tout juste de se quitter une bibliothèque ou une Anju énervée et jalouse y était. Alyss avait devinée quelque chose, elle l’avait lu dans les yeux de sa jumelle. Maladroite comme elle est, elle oublia une marche et perdit l’équilibre en même temps. Les livres volèrent, Alyss se rétama sur deux-trois marches avant de tomber dans les bras d’une personne. Vous avez deviné ? Exact. Hayao n’était pas loin et avait pu arriver à temps avant que plus de sang se repende sur les marches. Effectivement, maintenant que je le dit, Alyss s’était cogné a s’en ouvrir la tête de quelques millimètres.

    - Ouh… Dis Alyss tout en se tenant la tête, n’ayant pas encore compris dans les bras de qui elle se tenait, à moitié dans les vapes.
    - Tout va bien ?
    - Oui… puis elle reconnu la voix et ouvra les yeux - Toi ! Pose-moi, s’il te plaît.
    - Pas maintenant, il faut soigner ta blessure.
    - Lâche-moi.
    - Non.

    J’aurais pu faire durer cette conversation plus longtemps mais non. Anju avais entendu tout le bruit qu’Alyss a fait et donc elle était sortie de la bibliothèque et avait donc trouvé Alyss dans les bras d’Hayao, ce qu’il ne lui avait pas trop plu…

    - Hayao, pose-moi par terre. Avait dit Alyss qui avait vu sa sœur arriver.
    - Non je t’ai dit.

    Je ne vous raconte pas le mini bazar. Enfin bon. Anju reparti lire ses livres, tout en oubliant pas de lancer un regard noir a sa sœur. Hayao n’avais rien vu de tout ça, il se contenta d’emmener Alyss pour la soigner. Après l’avoir soignée et nettoyer tout le sang qu’elle avait sur le visage, il en profita pour l’embrasser. Hayao, qui était âgé d’environ 15 ans de plus qu’Alyss, avait osé faire ça. Apparemment personne ne pouvait résister aux jumelles, enfin du moins dans la famille Rye. La jeune fille aurais voulu que sa sœur arrive pour avoir une excuse afin de le repousser, mais comme d’habitude la chance n’était pas de son coté. Elle se contenta de ne rien faire, d’attendre qu’il se dégage. Lorsqu’il recula un peu pour la regarder, Alyss ne trouva pas d’autres issues que de détourné le regard, gênée puis de partir. Elle resta pendant quelques jours enfermée dans sa chambre, elle savait que si elle sortait elle pouvait voir Hayao.

    A un moment, elle sorti de sa chambre, elle trouvait que la maison était trop calme, elle alla voir dans quelques pièces, elle ne trouva personne. Mais elle entendit un cri, d’une voix féminine, elle reconnue aussitôt cette voix, c’était celle de sa mère. Elle alla directement dans la pièce ou le cri avait été dit. Hm, facile, son père était a terre, plus aucun éclat dans les yeux, sa mère venait tout juste de ce recevoir la lame d’une épée dans le ventre. Il y avait du sang sur les murs, laissant quelques petites taches sécher petit à petit. L’auteur de ça retira l’épée, laissant Kasumi tomber par terre, mélangeant le sang de l’homme qu’elle avait toujours aimé au sien. Anju arriva peu après Alyss, toutes les deux vit cet incident sans rien y faire, bloquée par la peur, sentant leurs colère monter en elles et sentait que l’une comme l’autre ressentait les même sentiments. Elles savaient qu’elles allaient s’acharner sur l’homme qui a fait ça, et c’est ce qu’elles ont fait. Prenant un malin plaisir à dévorer la vie de cet homme, elles vengèrent la mort de leurs parents dès qu’ils n’étaient plus de ce monde, que demander de plus ?

    Une fois le massacre fini, les deux filles s’occupa des corps de leurs parents, nettoyant toute trace de sang. Malgré ce qu’elles ont fait, Anju était loin de pardonner Alyss, elles se sont même battues ce jour là mais c’est Alyss qui a mis Anju par terre. Après les jumelles sont partie chacune de leurs coté, se battant a chaque fois qu’elles se voyaient, Alyss commença peu a peu a détester sa sœur comme sa sœur la déteste. Les jumelles n’avais pas eu de nouvelles de Hayao, ce qui soulagea un peu Alyss mais elle restait déçue, elle voulait savoir pourquoi il avait fait ça, d'ailleurs elle en profita pour changer sa couleur de cheveux, comme ça elle était sure de ne pas le revoir.

    Depuis peu Alyss est arrivée dans un village qui lui a tapé dans l'oeil, pays de l'eau, Kiri, où, d'abord, elle fit tout pour devenir ninja, ce qu'elle arriva, et puis elle s’amusa à chanter dans un restaurant, par-ci par-là pendant ses heures de libres, pensant a tout et a rien, a son passé et a son futur, ce qu’elle aurais pu vivre comparé a ce qu’elle avais vécu…

Parce que je joue a un double jeu...


    Prénom ou Surnom : Alison, et... Donc Alyss
    Âge : 15 ans, bientôt 16
    Passion : Musique, manga, dessin, graphisme, codage, ect...
    Comment avez-vous trouvé le forum? : Ben bien, sinon je serais pas là


Dernière édition par Alyss J. Rye le Ven 6 Avr 2012 - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Byakuya
Fondateur|Juunin de Konoha
Fondateur|Juunin de Konoha
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 24/03/2012

Stats Personnage
Xp:
475/1200  (475/1200)
Niveau: 6
L'honneur:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Alyss J. Rye ▬ Présentation   Ven 6 Avr 2012 - 13:53

Coucou ,

Bienvenue sur le forum j'espère que tu t'amusera bien parmi nous ...
Ta présentation est très correcte ... pour moi c'est bon ...
Présentation validés

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Alyss J. Rye ▬ Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Entrée à l'Académie :: Présentations :: Présentations Validés/Refusés-